ACTUALITE

Retour sur un match au paradis!

27 septembre 2010 - 56

Samedi soir, nos joueurs ont battu le Paris Saint Germain au bout du suspens grâce à un pénalty transformé par Cédric Faivre à la 88e minute de jeu.

Cette soirée fut historique par le nombre que vous étiez au stade Serzian, alors au nom des joueurs et du staff de l' Asm Belfort, un grand merci à vous tous pour votre présence, en espérant que vous serez à nouveau présent lors des prochains matchs, à commencer par samedi en coupe de France contre Audincourt....

Revivez en 27 clichés ce match grâce au talent de Pat Colson! Et grâce à notre hébergeur SportsRégions, la qualité et la taille des photos sont dorénavant meilleures!

Enfin, vous pourrez retrouver sous format PDF le temps de jeu et les buts inscrits par nos joueurs grâce aux stats de Patrice Ruggeri.

Mais tout d'abord la réaction de Maurice Goldman:

Maurice, peux-tu revenir sur ce pénalty sifflé dans les ultimes minutes?« Moi aussi, depuis le banc de touche, je trouvais la sanction un peu sévère pour les Parisiens. Mais à la vidéo, on se rend compte que l’arbitre avait raison. Le gardien du PSG emmène tout sur son passage, et c’est bien lui, le fautif. Maintenant, je comprends aussi la déception adverse de perdre un match à la dernière minute, alors que le nul était plus que mérité pour le PSG. "

Cette victoire vient récompenser l'état d'esprit plus que le fonde de jeu non?
"On a un maximum de réussite, c’est vrai. On ne pouvait marquer que sur coups de pied arrêtés, mais aujourd’hui, je ne veux pas faire la fine bouche. Il faut avant tout, dire ; Bravo les gars ! Tous les joueurs ont affiché un état d’esprit exemplaire, avec des qualités mentales exceptionnelles. Ils m’ont surpris, car plus d’une fois, on a été dans la zone rouge physiquement, mais tous, ont fait les efforts nécessaires pour aider le copain dans la difficulté. À ce titre, cette victoire est donc méritée et récompense notre solidarité collective."
Un mot sur notre nouveau gardien Stéphane Véron?
"Il nous apporte le brin de sérénité en plus. Défensivement, on est vraiment costauds, et d’ailleurs, les Parisiens n’ont pas eu tant d’occasions que cela. On est présents dans les duels et la récupération, ce qui nous permet de donner le change face à des adversaires intrinsèquement plus forts que nous. Maintenant, la route du maintien est encore longue. Il suffit de voir le classement, où malgré ce succès, nous restons dans le bas de tableau. Et pourtant, nous venons d’aligner deux victoires et trois nuls "
Ian BoucardPhotos: Pat Colson
Remerciements à Pascal Pigatto